Vous avez acquis un bien immobilier comportant un vice caché ?

Il peut arriver qu'un vendeur soit de mauvaise foi en ne vous informant pas que l'appartement ou la maison vendue comportait un ou plusieurs vices cachés

La responsabilité du vendeur d'un bien immobilier peut être recherchée sur le fondement de la garantie légale des vices cachés, lorsque celui-ci avait connaissance avant la vente, de l'existence des désordres. 

Il est très important d'analyser avec précision l'acte de vente notarié et de constituer un dossier complet afin de solliciter le cas échéant soit l'annulation de la vente soit la réduction du prix initialement versé. 

Parfois, il est indispensable de solliciter une mesure d'expertise judiciaire. 

Notre Cabinet intervient à vos côtés, afin de maximiser les chances d'obtenir un jugement favorable.